Programme scientifique

Programme Scientifique

D’autres sont en cours de validation

Le programme scientifique d’ELSPEC’2018 aura, comme pour les précédentes sessions, pour objectifs : de faire un point le plus complet possible sur les évolutions récentes de l’ensemble des spectroscopies d’électrons ; de générer des échanges d’expériences ; de conforter, de créer des synergies inter-communautés d’utilisateurs quant à l’utilisation future de ces outils incontournables pour tous les domaines confrontés à la maitrise de la physicochimie des surfaces et des interfaces.
Depuis le début des conférences ELSPEC en 2004, les spectroscopies d’électrons ont beaucoup évolué. Les conférences ELSPEC ont été les témoins de la remarquable progression de cette méthodologie d’accès à la chimie, à la physique des surfaces et interfaces. Le recours à ces spectroscopies s’est largement répandu dans les communautés des physiciens, des chimistes, des biologistes. Il concerne à présent des considérations fondamentales mais également des besoins de plus en plus pressants de la R&D industrielle. La communauté des Spectroscopies d’Electrons est un creuset scientifique qui mêle des thématiques extrêmement diverses qui ont beaucoup à apprendre les unes des autres. ELSPEC s’inscrit depuis le début dans la perspective d’une rencontre ouverte et constructive entre des acteurs francophones du domaine.
Un point commun des acteurs de la spectroscopie d’électrons, c’est d’abord le recours à un socle instrumental commun qui pour chaque domaine d’utilisation nécessite des évolutions spécifiques. Ce socle instrumental a été très largement amélioré. Les performances des systèmes d’acquisition, l’optimisation des modalités de traitements, l’accès à la maitrise de  nouvelles sources à rayonnement monochromatiques, l’évolution sensible des performances des détecteurs sont autant de secteurs qui ont permis des évolutions majeures de nos pratiques expérimentales. La réduction sensible des temps d’acquisition,  la modulation contrôlée des tailles de spot  ont favorisé une meilleure résolution en x, y avec un accès de plus en plus local à l’information. Pour les profilages en z, l’analyse résolue en angle permet d’explorer sélectivement les premiers nanomètres sans détruire la surface. La dernière décennie a vu l’émergence des canons à ions de différents types donnant accès aux couches internes voire aux interfaces avec des considérations sur le caractère absolu de l’information issue des profilages. Sur tous ces points en perpétuelle évolution les différentes sessions d’ELSPEC ont permis de fructueuses discussions, des révélations pour certains participants souvent portées par le caractère interdisciplinaire promu par ELSPEC.
A ce titre la présence de la communauté des sources synchrotrons a apporté par sa réflexion sur les tailles d’impacts de faisceau, sur leurs densités de photons, sur leur adaptabilité en  énergies et leurs modes de fonctionnement, de nouvelles formes de détection apportant de nouvelles informations sur la structure des interfaces qui ont été croisés .avec les informations issues de spectromètres de « laboratoires ». Là encore ELSPEC a pour ambition de faire vivre des interactions scientifiques qu’il faut impérativement conforter.
Les modes d’imagerie de surface apportés classiquement par la spectroscopie des électrons AUGER sont aujourd’hui, complétées par les microscopies d’électrons associées aux synchrotrons.

Pour la session 2018, ELSPEC ambitionne de porter la discussion:
a) Sur L’origine de l’information :
– influence des sources d’énergies différentes sur les libres parcours moyens donc sur l’épaisseur caractérisée.
– les profils en résolution angulaire (non destructifs)
– les profils par les faisceaux d’ions (cluster ou non, le bon choix) l’accès aux interfaces.
b) les caractérisations opérando, sur quelles surfaces et avec quels outils.
c) l’apport des synchrotrons pour quelles caractérisations et leurs relais vers les spectromètres de laboratoire.
d) Les techniques associées aux spectroscopies d’électrons.
e) l’imagerie par les spectroscopies d’électrons.
f)- les thématiques matériaux spécifiques

Ces points seront portés lors de présentations spécifiques et la restitution par des expériences et besoins liés aux nombreuses thématiques scientifiques utilisatrices. Faire se côtoyer des spécialistes de la méthodologie, des utilisateurs avertis voire « débutants » est un choix du comité scientifique d’ELSPEC depuis sa création.
.

Les grandes thématiques générales traitées seront :